Défoncer le cul d’une beurette à deux

Avec mon pote Eric, on a le vis de baiser des filles ensemble, ça fait bien trois ans que l’on se fréquente et on doit avoir déjà une bonne trentaine de petites salopes à notre actif. En général, ça les surprend de s’imaginer avec deux mecs, certaines ne s’engageront sûrement jamais mais d’autres se laissent complètement entrainer par le plaisir de prendre deux belles bites en même temps, une dans la chatte et une dans le cul !!!

On a une nouvelle recrue, elle s’appelle Aïcha, c’est une beurette de grande classe qui justement adore s’envoyer en l’air avec mon pote et moi. Aujourd’hui, on se rend chez elle pour y passer la soirée, voir même la nuit… Une fois sur place, elle nous ouvre et nous invite à s’assoir sur les fauteuils de son salon. Elle porte une longue robe noire très classe qui épouse bien son corps, ses gros seins débordent de son décolté et ses longs cheveux de satin lui tombent sur les côtés. Elle est trop belle et me donne trop envie de la baiser !!!

Je me lève et me place lentement prés d’elle, je lui passe la main dans les cheveux et lui caresse la nuque, elle pose sa main sur ma queue histoire de tâter la température et me caresse à son tour. Impatient que je suis, je me débraille sans attendre afin de laisser apparaître mon énorme bite, « suces moi comme tu sais faire » lui dis-je en lui donnant mon sexe encore plus ou moins au repos, « suces moi la queue ». Elle ouvre sa bouche et me lèche le sexe sans réfléchir avant de me le sucer telle une vraie pute. Eric s’avance, se met en face de moi et sort à son tour sa grosse queue. Alors qu’elle me pompe bien le chibre, Aïcha gémit et le branle doucement. Sa bouche pleine et ses yeux qui nous regardent m’excitent grave, mon sexe grossit rapidement avant d’atteindre enfin sa plus grosse taille. « A mon tour maintenant » ordonne Eric à notre belle beurette, « suces moi la queue », Aïcha obéi et tourne légèrement la tête pour lui prendre le chibre de toute sa belle bouche de petite salope. Je lui descends le haut de sa robe pour faire enfin apparaître ses seins de rêve, ils sont énormes et bien fermes.

je me jette dessus et lui lèche sans attendre

Alors qu’elle suce bien mon pote toujours assise sur le fauteuil, je passe doucement ma main entre ses cuisses, lui enlève sa petite culotte et lui caresse le minou en lui mangeant les seins, elle écarte les jambes et gémit, elle apprécie c’est sûr ! Une fois bien écartée et bien ouverte, je me penche et lui lèche d’abord doucement le clito, puis je lui enfonce un doigt dans son vagin. « Oui » dit-elle en masturbant mon pote, « oui, c’est bon ». Cette jolie beurette adore les hommes, elle se donne comme une chienne, son dos est creusé pour bien gonfler ses seins en avant et la grosse bite d’Eric disparaît complètement dans sa bouche de petite salope, c’est impressionnant !!! Je lui lève les genoux au niveau de ses épaules et lui enfonce ma langue dans sa petite chatte de jolie beurette. « Hum » dit-elle la bouche pleine, « hum ».
Une fois son vagin bien humide, je me mets à genou et lui enfonce doucement ma grosse bite dans sa petite chatte trempée, elle gémit alors de plus belle et se cambre comme une bonne petite salope. Alors que je la prends maintenant telle une chienne sur son fauteuil, Eric s’énerve sur sa bouche et lui donne des grands coups de reins, elle s’étouffe et se bave dessus, sa salive coule entre ses deux énormes seins qu’elle caresse avec soin. Ses gémissements sont atténués par la bite de mon pote qui s’éclate comme un porc, « elle est bonne cette beurette » me dit-il avec son air complice, « c’est vraiment une chienne ».

Après bien lui avoir travaillé la chatte avec mon chibre, je me retire doucement, elle se relève, Eric la prend par la main et la tire vers un autre fauteuil, il s’assoit et la laisse lui monter dessus, elle lui prend la queue dans les main et se l’enfonce dans la chatte. « Aaaaaaah oui » dit-elle, « j’aime vos queues mes chéris », elle se cambre comme une vraie pro et lui donne des bons coups de reins. Je me place à leurs côtés et offre alors ma grosse bite en érection à cette belle beurette assoiffée de sexe, elle me la prend sans hésiter et me l’avale jusqu’au bout. Alors qu’Eric s’active en donnant quelques bons coups de reins à son tour, je décide de lui faire le trou du cul, je me lèche deux doigts et lui enfonce lentement. « Aaaaaah oui petit salop » me dit-elle en relevant la tête, bien excitée, « j’aime sentir tes doigts pendant que ton copain me baise bien ». Elle prend soin de bien me masser les couilles et la chaleur de sa bouche sur mon sexe est un vrai bonheur, j’adore cette beurette !!! Plus ça va et plus elle se donne à des vas et viens sauvages sur la bite de mon pote et ses gémissements se transforment doucement en de vrais cris de plaisir. Ses longs cheveux noirs légèrement dorés tombent de chaque côté de ma bite alors que sa bouche ne me lâche pas le chibre, elle me suce tellement bien que ça m’encourage à lui faire d’avantage le cul…

« Pendant que ton pote baise bien ma petite chatte, je veux sentir ta queue dans mon petit trou du cul » me dit-elle, soumise, en relevant la tête, « baisez-moi comme une chienne ». Je contourne donc le fauteuil et approche ma grosse bite de son anus, pour ensuite lui enfoncer tout doucement. Une fois ma bite bien au fond, je peux sentir Eric qui, d’en dessous, donne des grands coups de chibre dans la petite chatte étroite de notre jolie beurette qui gueule maintenant comme une vraie petite salope. « Aaaaaaah oui » dit-elle en se mordant les lèvres, « oui, c’est bon ». Sa longue robe lui tombe sur les hanches, je me penche et lui masse les seins, comme un bon chien que je suis. Elle se cambre d’avantage et gueule de toutes ses forces !!! « Oui mes chéris, je vais jouir » prévient-elle en gueulant comme une gârce, « aaaaaah oui, je viens ».

Son orgasme la conduit tout droit au septième ciel, il est donc temps pour moi et mon pote de lui balancer la sauce sur sa gueule de pute. Je me retire lentement de son petit trou du cul, elle se met à genoux au sol et me prend la queue dans la bouche pour bien me la sucer, Eric se lève, s’approche et lui donne à son tour son engin. Heureuse, Aïcha nous suce chacun notre tour en nous caressant les couilles, je sens alors mon sperme arriver à grande vitesse puis se déverser enfin sur son visage, « oui » dit-elle, « venez », mon jus coule sur ses gros seins et elle l’étale en se caressant doucement. C’est mon pote qui prend maintenant bien son pied et sa semence en abondance arrose notre jolie petite beurette qui est maintenant souillée par notre sauce blanche.

Les couilles bien vides, il est temps pour nous de rentrer à la maison, on lui fait savoir qu’il y a de grandes chances qu’on la recontacte très prochainement pour se refaire un bon trio, elle accepte et nous dit qu’il ne faut pas trop la faire attendre…