Sensuel massage

Le massage érotique et sensuel pour un excellent cadeau d’anniversaire, offert par un homme de 36 ans à sa femme de 35 ans. Une belle histoire de sexe à dévorer pour se donner des idées !

Finalement tu n’es pas sympa lui hurlais-je !  En définitive, tu es égoïste. Comment as-tu pu oublier mon anniversaire ? Cesse de me mentir ! Regarde-toi, on dirait que tu crois à tes propres mensonges. Essaie plutôt de penser à notre histoire d’amour, sombre idiot !

Comme d’habitude, quand je suis en colère, je claque la porte et me dirige chez ma meilleure amie pour un déversoir de propos amers. A ce moment là, je ne sais plus ce que je veux. Rester, partir… J’ai conscience que je l’aime, mais cela ne suffit pas, cela ne suffit plus. Je me sens complètement perdue et cela me rend folle. Que faire pour arranger cette situation ?

Après une heure de bavardage, je rentre chez moi moins énervée mais totalement épuisée et courbaturée. Mon homme m’attendait avec un sourire malicieux. Son regard me déstabilise. Il ôte mon manteau et me guide vers notre chambre. « Rien ne pourra éteindre l’amour que je te porte, ni les conflits, ni le temps», me susurre t-il.

Un massage pour cadeau d’anniversaire.

Un arôme se dégage doucement de notre chambre, plusieurs chandelles éclairent la pièce. Faisant un métier physique, j’ai souvent mal au dos. Aussi mon mari avait-il décidé de suivre des cours de massage pour me soulager et m’en faire la surprise. Tel était mon cadeau d’anniversaire pour mes 35 ans. Il était de connivence avec ma fameuse amie chez qui j’étais partie me consoler.

Apprendre à masser m’assure t-il, c’est non seulement acquérir un moyen naturel et efficace d’apaiser le stress, les tensions, mais il permet surtout de réveiller notre sensualité et de redécouvrir le toucher…

Il me déshabille et me demande de m’étendre sur le lit. Il saisit une bougie de massage à la fraise. J’adore l’odeur et le goût de la fraise. Il l’allume et la laisse fondre… La subtile odeur m’enivre. Il dépose alors lentement aux creux de ses mains une noisette. Ce type d’huile ne brûle pas. Les caresses fruitées peuvent débuter.

Pascal  pose ses mains sur le bas de mes reins et remonte jusqu’à mes épaules. « Tu sens mes mains chaudes et douces te masser, te caresser, t’effleurer, te procurer de douces sensations, me dit-il dans ce qui me paraît être un souffle tiède et sensuel. Il masse chaque partie de mon dos afin de bien me détendre.

Il verse à nouveau de l’huile et commence à masser mes hanches, mes reins et mes fesses. Ses mains glissent de chaque coté de mes cuisses et redescendent lentement… Ma respiration s’accélère et je ne dis mot. Il me masse, me caresse ainsi pendant plusieurs minutes paradisiaques.

Il prend tour à tour mon pied gauche puis mon pied droit, me masse, me détend. Alors ses mains partent de mes mollets et remontent jusqu’à mes fesses, puis elles glissent de chaque cotés de mes cuisses et redescendent… Il procède ainsi à plusieurs reprises et à chaque fois sans oublier du bout de ses doigts d’effleurer mon pubis. Ensuite, Pascal masse mes fesses ce qui avouons-le me fait toujours craquer. C’est une des zones les plus érogènes chez moi. Ses mains sont d’une douceur inimaginable, ses doigts puissants d’une habileté incroyable. Ses mouvements sont amples et je commence à ressentir un plaisir salace. Il laisse courir un doigt entre mes fesses tremblantes, effleure ma petite rondelle ce qui me fait frémir.

Délicatement, il me met sur le dos pour pouvoir masser mon ventre et ma poitrine. Il place ses mains  en haut de mon sexe et remonte sur ma poitrine jusqu’à mes épaules. Par la suite ses mains redescendent sur chaque coté de mon corps en caressant mes seins. Il va et vient ainsi à plusieurs reprises. Il sait bien que je ressens beaucoup de plaisir. Il passe le bout de sa langue sur mes tétons, en dessine le contour tout doucement. Mes seins sont gros : 85D et surtout très sensibles. Il les lèche enfin. Mes mamelons durcissent. Je suis dans un immense état d’excitation.

Il masse mon intimité pour me faire jouir.

J’écarte les cuisses pour laisser sa main me caresser. Sa bouche descend sur mon ventre et je sens sa langue fouiller mes poils, puis s’attarder sur mon clitoris. Il savoure mon petit bouton telle une gourmandise. Il passe ensuite sa langue dans ma mouille, entre mes petites lèvres, puis enfonce sa langue encore plus loin.  Il me soulève le bassin et avec son doigt, il me pénètre puis un deuxième et sans aucun effort un troisième doigt. Il recommence à me lécher l’entrée du vagin puis sa langue me pénètre de nouveau. Ses petits attouchements sur mon clito me mettent en transe. Sa langue tourbillonne dans ma vulve et ses lèvres charnues aspirent mon petit bouton avec des mouvements très appuyés. C’est si bon que je me tords de plaisir. Je lui supplie de ne pas lâcher prise et renforce ses mouvements. Un dernier coup de langue, Je sens l’orgasme venir. Je crie, je jouis.

Quel merveilleux anniversaire ! Je l’aime mon Pascal.

Paula