Orgasme sous la douche

J’ai 25 ans, blonde, un peu rondelette, une petite poitrine et le plus important, je suis  hyper bien dans ma peau. Moi, j’adore faire l’amour sous la douche. Franchement, il n’y a pas que dans un lit que les parties de jambes en l’air fonctionnent bien ! La douche, elle permet des préliminaires aquatiques très sensuels.

Je me laisse aller sous ses coups de butoir. Je sens que je ne vais pas tarder à avoir un orgasme.

Il suffit de s’amuser avec le pommeau et de faire couler le jet d’eau sauvement sur son partenaire. Une douche, c’est d’abord de la sensualité, de la tendresse et évidemment du sexe subtilement mêlés. Les petits jeux coquins vont toujours bon train après une douche en couple et les caresses prennent vite vie ainsi. Le matin, quand je me lève et que mon ami est présent, je l’entraîne avec moi dans la salle de bain. Je me dirige vers la douche en conservant ma nuisette.  Je  commence par mouiller le fin bout de tissu, afin qu’il puisse apprécier mes petits seins à travers le vêtement ! Je ne porte évidemment pas de culotte ! J’enlève doucement le haut trempée, tout en me touchant les seins et en pinçant mes lèvres ! Je me penche alors en avant et me caresse les fesses rondes et fermes !  Elles sont sublimes et très excitantes. La queue de mon homme commence à se tendre ! Excellent ! Je savonne mes seins très lentement. Je suis encore plus excitée car je ne vois mon petit-ami que deux fois par semaine. J’ai donc le sexe qui me démange depuis cinq jours !  Je caresse alors mon minou lisse tandis que l’eau glisse sur son corps dénudé ! Cette abstinence sexuelle me rend folle mais je sais que je ne vais pas tarder à être comblée. Il adore m’observer, surtout nue, surtout sous la douche. Je prends le flacon de gel douche et je mets  une bonne rasade au creux de ma main, je fais un peu mousser le tout et l’applique sur ma peau mouillée.  Je me frotte partout. Je me suis recouverte de mousse blanche. Je me caresse toutes les parties de mon corps en insistant surtout sur les parties les plus intimes : les seins, le pubis et les fesses.

Mon copain se déshabille et entre vite dans la douche. Il laisse couler l’eau quelques secondes comme à son habitude afin qu’elle soit bien chaude et se glisse sous le jet. Maintenant que j’ai mon homme à quelques centimètres de moi,  j’entends sa respiration entrecoupée. Je continue à me savonner l’entrejambe pour l’exciter. Il entreprend de me laver et prend beaucoup de plaisir à me caresser et s’attarde sur ma poitrine. Au contact de ses mains, mes tétons durcissent. Je ferme les yeux tout en gémissant doucement. A présent, il me caresse avidement la vulve. L’eau dégouline sur nous, elle enlève la mousse. Je le trouve encore plus beau avec sa peau mouillée. Ses mains glissent de nouveau entre mes cuisses. Sa respiration, toujours haletante me rend folle. Je ne suis plus capable de dissimuler mes envies de sexe.

Ses caresses se font plus pressantes, plus précises, plus excitantes mais je ne suis pas en reste non plus, je lui caresse la verge et son joli petit cul. Ses doigts s’insinuent dans ma fente, mes grosses lèvres s’entrouvrent et je mouille comme une fontaine. Il enfonce alors un doigt dans mon vagin de haut en bas. J’adore ! Je le masturbe avec des mouvements amples sans oublier ses testicules. J’approche ma langue et lèche à petit coup ses bourses en les caressant et les engloutissant dans ma bouche pour les retenir fermement à l’intérieur. J’aime ses boules d’amour. Je sais qu’il aime cela. Je les regarde se gonfler de plaisir. Je suis sa vicieuse petite cochonne. Il me demande d’accélérer la vitesse de la fellation. Ses gémissements sont de plus en plus forts et rauques. Alors, nos corps s’emmêlent dans un semblant de soixante-neuf torride. Nos cris sont renforcés par l’acoustique de la salle de bain. Quelques secondes plus tard, il me soulève et m’adosse contre le mur de la douche. J’écarte un peu les jambes pendant que mon homme me tient afin que nos deux sexes se trouvent au même niveau et  pour une meilleure pénétration. Pour une cadence plus vigoureuse, j’entoure mes jambes autour de sa taille et je m’accroche  à ses épaules larges pour garder l’équilibre. C’est merveilleux !

Je me laisse aller sous ses coups de butoir. Je sens que je ne vais pas tarder à avoir un orgasme. Nos deux langues se mélangent.  Nous poussons un cri de jouissance. Alors, j’ose répondre à une nouvelle pulsion de mon esprit vicieux et décide de frictionner à nouveau mon  bouton d’amour. Mon copain sourit. Je sais qu’il est d’accord pour recommencer nos ébats sexuels. Nous sortons de la douche pour nous diriger vers la chambre…Vive la jeunesse !