Sabia la suceuse

Tout le monde m’appelle « Phil ». J’approche de la quarentaine, je suis chauffeur poid-lourd pour une boite de livraison. Je passe mes journées au volant d’un gros camion et je circule à travers toute la France. Je suis divorcé depuis plus de cinq ans maintenant et j’ai adopté un vis caché que je dévoile aujourd’hui. Je fais plein de rencontres sur internet, je me connecte souvent et ce soir est un grand soir, j’ai une livraison à faire dans le Sud-Est et une petite beurette magnifique m’attend sagement, elle s’appelle Sabia. Je l’ai connu il y a six mois de ça et je passe la voir à chaque fois que je livre dans la région. Elle a tout juste dix-neuf ans, son corp est ferme et sa peau est douce, ses seins pointent vers le haut tellement elle est cambrée naturellement, son cul est assez large et ses hanches plutôt etroites, elle est tout simplement pulpeuse et adore le sexe. Je pense à la dernière expèrience que j’ai eu avec elle et mon sexe grossi doucement alors que je ne suis plus qu’à quelques minutes de son appartement.

Il est environ onze heure du soir quand je gare le camion sur un grand parking un peu à l’ecart, et je termine le chemin à pied. Je ne suis plus trés loin, c’est une affaire de quelques minutes… Je m’avance doucement quand j’apperçois enfin la lumière de son appartement, elle est au deuxième étage et elle m’attend. Arrivé à l’entrée de l’immeuble, je sonne, elle m’ouvre rapidement. J’entre et monte les escaliers pour me rendre enfin devant sa porte qui est entre ouverte, je frappe mais sans réponse, j’entre dans son meublé, elle est dans la salle de bain, elle a l’air trés occupée… Je l’appelle et elle me répond; « installe toi mon bébé, je suis à toi dans une petite minute ». Je m’assois sur un de ses fauteuil et attend sagement…

La porte de la salle de bain s’ouvre enfin et Sabia s’avance lentement vers moi. Elle a fait trés fort, je n’en reviens pas, elle porte une longue robe de nuit transparente en dentelle qui dissimule des dessous blancs trés sexy, porte-jaretelles et soutien-gorges en dentelles. Elle est trop bonne, ses sous vêtements lui vont à merveille. Elle parait plus grande, elle se tient debout sur une paire de hauts talons et ouvre lentement les boutons du haut de sa robe de nuit pour faire apparaître sa grosse poitrine cachée par un soutien-gorge trés sexe !!! Elle ouvre légèrement la bouche en se caressant le soutif à l’aide de ses deux mains et ondule son corp telle une pute de luxe qui fait un streep à un bon client. J’admire la beauté de cette jolie beurette sans bouger….

Elle s’avance vers moi et me monte dessus en écartant lentement les cuisses, sa chatte se frotte à mon sexe qui gonfle doucement. Elle pousse de petits gémissements trés légers puis se cambre afin de bomber ses gros seins vers moi. Je défait les boutons de sa robe de nuit au niveau de son ventre et lui retire délicatement. Je peux maintenent admirer la beauté de ses dessous alors qu’elle continue de se frotter à mon sexe en gémissant. Je bande comme un taureau et elle le sens.

Elle se décalle sur le côté pour me débrailler avec une grande délicatesse, puis fait apparaître mon sexe en érection. Elle se penche la bouche grande ouverte et me suce doucement en me caressant les couilles. Sa bouche est chaude, elle prend déjà son pied alors que je lui masse son énorme poitrine, elle gémi doucement. « Tu aime que je te suce la queue ? » me demande t-elle en levant la tête pour me regarder avec ses yeux noirs de petite beurette excitée, pendant que sa main me branle délicatement. « Oui ma chérie, j’adore ta bouche » lui dis-je. Et voilà qu’elle se penche à nouveau pour m’englober le sexe avec ses lêvres pulpeuses.

Je manque de lui jouir sur le visage tellement elle me suce bien le dart, je lui tire la tête vers le haut par ses longs cheuveux noirs attachés et lui fait comprendre qu’il est temps pour moi de lui manger sa petite chatte. Elle se lêve et se dirige vers sa chambre. « Viens » me dit-elle de sa petite voix, « viens me lêcher ». Je me lêve à mon tour et la rejoins. Une fois dans la chambre, elle s’allonge sur son lit, son énorme poitrine pointent vers le haut et me donne l’impression que son soutien-gorge va craquer alors qu’elle écarte lentement les jambes. Je pose ma langue sur sa petite chatte et commence à lêcher doucement, elle gémi de plaisir et creuse d’avantage son dos en ondulant son corp. Ma langue se promenne alors le long de son ventre et remonte entre ses deux gros seins…

J’embrasse enfin sa petite bouche et lui glisse doucement mon sexe dans sa petite chatte bien humide, elle gémi encore plus fort et s’abandonne complêtement. Je lui enlêve son soutif pour laisser apparaître ses deux énormes seins tout en accélérant le rythme de la pénetration. « Oui » dit-elle, « baise moi bien ». Elle écarte bien les jambes et s’ouvre complêtement à moi en poussant des cris de plaisir. Je lui lêche le bout des seins. Je sors soudainement ma queue de sa chatte, bascule sa jambe et me place sur le côté pour la pénetrer à nouveau. Elle décide ensuite de me retirer le sexe de son minou pour se mettre à quatre pattes et me supplie; « prends moi en levrette mon chéri, défonce moi bien ». J’obéïs et la prend sur le champ, elle gueule de plus belle et se cambre d’avantage, je me penche alors sur elle et lui prends les seins à pleines mains, elle tourne la tête vers moi et m’embrasse tendrement en gémissant. J’adore cette beurette, c’est vraiment une belle petite salope, elle adore le sexe. Je lui tire alors les cheveux pour relever sa tête et accélaire encore le mouvement, elle gueule comme une chienne. « Oui mon chéri » me dit-elle de sa petite voix, « je viens, oui, je viens ». Ses cris sont alors éxagérés, son orgasme la fait gueuler comme une petite salope qui adore ça. Une fois calmée, je sors ma queue de sa chatte et me lêve à côté d’elle et lui impose une bonne félation, elle s’approche de moi la bouche ouverte et commence à bien me sucer. Je lui caresse la nuque et admire le travail, elle sait y faire, sa langue me lêche bien les couilles pendant qu’elle me branle. Elle remonte la tête et me suce à nouveau, je sens ma semence monter doucement, je vais pouvoir enfin lui gicler dessus. Elle me branle bien la chienne, sa bouche me suce bien le gland et elle gémie doucement. Mon sperme arrive et je décide de lui jouir dans la bouche, j’attrape sa tête avec mes deux mains et lui enfonce mon pieu au fond de sa petite bouche de salope et lache enfin ma semence en abondance. Elle gémie, sa bouche est pleine et mon sperme coule sur ses gros seins, j’ai bien jouis, ça faisait longtemps. Elle soupire et se recule doucement, soumise et souillée par ma semence et me regarde avec un air de petite chienne qui s’est bien régalée.

Elle me propose de passer la nuit chez elle, j’accepte sans même poser de question et m’allonge en soupirant, elle pose alors sa tête sur mon épaule et s’endore doucement. Quant à moi je suis ravi et m’endors à mon tour.