Thaïlandaise nymphomane

Chaque Samedi soir, je sors en discothèque avec mes amis et ce soir, il y a énormément de monde et l’ambiance est bonne. On est tous assis à une table quand je vois une très belle asiate s’avancer vers moi, « je peux m’assoir avec toi ? » me demande-t-elle dans le creux de l’oreille d’un air assez sûr d’elle, j’accepte sans aucune hésitation et elle s’installe prés de moi.

C’est une véritable bombe sexuelle, elle est trop bonne, mes potes se sont tous arrêtés de parler et la regarde de haut en bas sans rien dire. Elle porte seulement une mini jupe très courte, un petit haut très court lui aussi, et une paire de chaussure à talons, ses seins sont énormes et son petit cul parait bien ferme. « Je m’appelle Fannie, j’ai dix neuf ans et suis thaïlandaise, et toi ? » me demande-t-elle, je lui réponds avec toute ma sincérité, elle sourit et me pose la main sur la jambe. Dieu merci je comprends très vite certains signes de la vie, je lui prends sa main et lui propose de sortir prendre un petit bol d’air, elle accepte et me suis, mes potes n’en reviennent toujours pas et n’ont pas trouvé d’autres sujets de conversation que sa grosse paire de seins et son petit cul.

J’amène Fannie à notre voiture qui est garé dans le fond du parking, une fois sur place, je lui enlève doucement sa petite culotte et la pose sur le capot de la caisse, elle écarte les cuisses et me laisse d’abord poser ma langue sur son clito puis ensuite lui enfoncer deux doigts dans le vagin. Elle commence à gémir doucement et me caresse la tête avec sa main. « Oui mon beau » me dit-elle la bouche grande ouverte, « c’est ça que je voulais », ça fait toujours plaisir de se sentir utile par moment, dans la vie. Je lui crache sur son clito en lui enfonçant mes doigts bien au fond de son minou, ça l’excite bien et elle gémit de plus belle.

Cette belle petite thaïlandaise veut maintenant me sucer, elle pose ses longues jambes au sol et se penche sur moi afin de me pomper le sexe telle une habituée des bonnes parties de jambes en l’air, je sens alors la chaleur de sa bouche m’englober la queue et sa salive couler doucement le long de mes couilles, elle m’avale tout comme une chienne en gémissant doucement. « Hum » dit-elle la bouche pleine, « hum, oui, hum », je donne alors des coups de bite dans sa gueule de petite salope et la tient par la nuque. Fannie gonfle ses gros seins, les pose contre ma queue trempée et commence une bonne branlette espagnole en me suçant le bout du gland.

Quand je pense qu’il ne me suffit que de soulever sa mini jupe pour la pénétrer, je la tire vers le haut pour qu’elle se relève, je la pose à nouveau sur le capot de la voiture et la prends sur le champ, ma grosse bite s’enfonce alors bien au fond de sa petite chatte, cette jolie thaïe écarte bien ses jambes en criant comme une belle petite nymphomane. Je lui lève alors d’avantage les cuisses vers son visage, elle s’allonge alors en arrière sur le capot de la caisse et enlève doucement son petit haut pour enfin me montrer ses énormes seins qui pointent vers le ciel étoilé. « Oui mon salop » me dit-elle en ondulant son corps de déesse, « oui, baises moi bien ». Cette petite salope se lâche bien et en redemande sans cesse.

Pour la satisfaire d’avantage, je la retourne lentement, elle pose alors ses énormes seins sur le capot, cambre bien sa croupe de petite thaïe excitée et m’ouvre son vagin aves ses doigts délicats. Je m’approche, lui soulève sa mini jupe et lui enfonce mon gros dard dans sa petite chatte encore bien humide et bien ouverte. Son petit cul de belle asiate me rend fou, il est bien bombé vers le haut et sa grosse poitrine tape sur le capot de la caisse. « Aaaaah oui » gémit-elle en se massant les seins telle une belle salope, « oui, j’adore que tu me baise comme ça ». Comment éviter de ne pas jouir trop vite avec ce genre de bombe sexuelle, pas toujours facile, et pourtant je m’en sors pas trop mal jusque là…. Fannie se relève alors lentement vers moi en poussant sur ses bras et me demande de lui malaxer les seins, j’obéis sans perdre de temps et la culbute de plus belle telle un bon gros salop que je fais. « Oui, comme ça, oui » crie-t-elle en tirant sa mini jupe vers le haut, « oui mon salop, tu vas me faire jouir », ravis d’entendre ça, je me concentre sur ses énormes seins en lui massant fermement et lui donne des bons coups de ma grosse bite dans sa petite chatte.

Cette bonne salope bouge bien son cul et ça m’encourage à jouir sans plus attendre, je lui retire alors mon sexe de son petit minou et lui offre tout droit dans la bouche, elle me l’avale de tout son cœur et me le suce comme une vraie prostitué qui n’a pas prit un étalon dans la bouche depuis longtemps. Alors que sa main me branle le chibre, mon sperme apparait en abondance et se déverse sur son visage et coule lentement sur son corsage. « Oui mon salop » gémit-elle en me masturbant la bouche grande ouverte, « tu aime ça toi aussi ». Cette jeune et jolie thaïlandaise m’a bien vidé les couilles, je lui propose de rejoindre mes amis dans la boite, elle est ok est me suis une fois habillée….