Une bonne beurette à deux pour moi et mon pote.

Avec Gilles, on loue un bel appartement au bord de la mer dans le Sud de la France, chacun a sa chambre, le salon est spacieux et une grande terrasse donne sur la plage au premier étage, on y est bien. Quand à moi, j’ai serré une jeune beurette il y a quelques jours, elle est superbe, elle s’appelle Samia, sa peau est douce, ses seins sont énormes et ses cheveux sont longs et soyeux.Je ne l’ai pas encore présenté à mon pote, il ne va pas en croire ses yeux quand il va la voir. J’ai craqué de suite en là voyant la première fois, maintenant, elle est mienne, et elle se rend chez nous dans un petit instant….
Après quelques minutes, là voilà, je descends les escaliers pour lui ouvrir et là faire monter. Je l’emmène sur la terrasse, Gilles n’en croit pas ses yeux et reste sans rien dire tellement éblouit par sa beauté. Samia a choisit de porter une robe d’été très légère qui laisse entrevoir son énorme poitrine. Ses longs cheveux noirs sont attachés et lui forment deux nattes identiques qui lui tombent sur le bout des seins, de chaque côté de son visage, elle se tient debout sur une haute paire de chaussure à talons. Apparemment folle de moi, elle me prend dans ses bras et m’embrasse tendrement pendant que Gilles, assit sur son transat, observe notre câlin qui se veut de plus en plus torride. Alors que ma jolie beurette m’embrasse en gémissant doucement, je lui plote les fesses en relevant lentement sa jupe. Elle ne bronche pas et ne fait que se soumettre au jeu que je lui propose….

Vous allez tous les deux me baiser ?

« Vous allez tous les deux me baiser ? » me demande-t-elle impressionnée, « si tu veux ma chérie » lui dis-je sûr de moi, elle me fait signe de la tête et se montre complètement ouverte à mes désirs. Pendant que mon pote sirote son jus de fruits, Samia se penche vers mon sexe, me descend lentement le pantalon en bas des genoux et me lèche d’abord doucement le gland avant de me sucer le chibre avec toute sa plus grande classe. Je lui descends le haut de sa robe et laisse apparaître sa forte poitrine, elle n’a pas de soutif aujourd’hui, sa salive chaude et humide coule alors sur ses gros seins qui se frottent à mes couilles.

Gilles se lève, s’approche de nous et se penche pour caresser le cul de ma beurette, qui relève son cul sans attendre afin de mieux l’offrir, il fait glisser sa petite culotte le long de ses longues jambes et lui mange bien sa chatte de petite garce pendant qu’elle suce ma grosse bite en érection. Samia gémit de plaisir, « oui » dit-elle à mon pote en relevant la tête, « lèche bien ma petite chatte ». Cette belle beurette est une vraie petite salope, elle prend son pied et nous donne à tous les deux beaucoup de plaisir.

C’est là où tout ce joue, je lui tire la tête vers le haut par sa natte et lui fait signe de me donner son cul pour qu’elle suce un peu mon pote, elle obéi et se retourne en se penchant sur la grosse bite de Gilles, qui je l’admets, a bien préparé la chatte de ma beurette. Je soulève sa robe et lui enfonce doucement ma grosse queue dans son petit minou, elle se cambre et gémit comme une chienne en suçant le chibre de mon ami. Je prends son cul à deux mains et lui donne des grands coups de sexe bien profond. Gilles se recule et s’assoit sur le transat, ma belle beurette se penche vers lui d’avantage afin de bien le sucer, tout ça pendant que je lui défonce la chatte.

Après avoir gouté à la bouche de ma belle petite salope, il est temps pour mon pote de gouter à son vagin, Samia comprend vite, elle lui monte dessus en écartant les jambes et lui caresse la queue avant de se l’enfoncer dans la chatte, Gilles est maintenant bien placé pour se régaler et lui mange ses gros seins. Je m’aventure alors vers son petit cul, je me mets un doigt dans la bouche et lui enfonce ensuite dans son anus, elle gueule comme une chienne et en réclame encore. Sans interrompre les vas et viens qu’elle donne sur mon pote, elle tourne légèrement sa tête vers moi et me supplie de l’enculer, c’est alors que, sans attendre, je lui enfonce ma grosse queue dans son petit trou du cul. Elle se retrouve en l’espace de quelques minutes avec une bite dans la chatte et une bite dans le cul. Ses gémissements se transforment en hurlements, elle gueule comme une chienne en creusant son dos pour mieux nous exciter. « Oui, aaaaah oui » crie-t-elle en gonflant sa poitrine, « oui, je jouis », avec deux queues pour le prix d’une, son orgasme est sûrement multiplié par deux.

Son petit cul m’excite, mon sperme arrive à flot, je me retire de son anus, elle se relève et s’assoit sur le transat, prête à recevoir notre semence, Gilles se lève à son tour. Une queue dans chaque main, elle nous suce un par un en nous masturbant comme une vraie petite pute en chaleur, ma sauce blanche se déverse alors en abondance sur sa face et ses gros seins, et celle de mon pote ne tarde pas non plus à couler sur le visage de ma belle beurette…. Trempée de notre sperme bien gras, elle me tire par la main et m’emmène dans la salle de bain afin de faire un brin de toilette.